Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2014

Sécurité et vidéoprotection enflamment la séance du Conseil municipal

Le maire Claude Valéro a introduit très sobrement cette délibération à l'ordre du jour du Conseil municipal du jeudi 22 mai, expliquant que le plafond de 40% de subvention de l'Etat (cf. Fond Interministériel de Prévention de la Délinquance - FIPD) allait prochainement passer à 30%, et qu'il fallait donc en profiter. Nul diagnostic, nul compte-rendu du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Déliquance (CISPD) et même pas une prévision budgétaire, mais simplement un plan de la commune où sont représentés les emplacements et les types de caméra de vidéoprotection. Or, la demande de subvention auprès du FIPD exige un dossier solide (cf. notice), et il est dommage que son contenu n'ait pas été présenté en séance.

Quelles autres explications ont été apportées par le maire ? Le fait qu'il s'agissait d'une recommandation forte de la gendarmerie, mais aussi que les incivilités se multiplient dans le village. Et à la demande d'un élu de la majorité de mettre des caméras dans d'autres lieux, un adjoint a simplement répondu qu'il ne s'agissait là que d'une première tranche.

Notre prise de parole a d'abord débuté par un regret, c'est que cette délibération n'ait pas d'abord été discutée en commission. Les commissions internes sont légalement installées pour débattre des sujets qui viennent ensuite en Conseil municipal, elles permettent à chaque élu(e) d'avoir la meilleure appréciation possible d'un dossier, mais aussi de prendre le temps de l'améliorer.

Autre élément soulevé, le non recours préalable au CISPD, compétent en matière de sécurité et de prévention de la délinquance. Cette instance réunit des élus communautaires, des professionnels de la sécurité publique (gendarmes, policiers municipaux et ruraux, procureur de la République, Sous-préfet, ...), des professionnels de la prévention de la délinquance (assistance sociale, éducateurs, représentants de l'Education nationale, ...) ainsi que des associations. Tous ces acteurs ont une bonne connaissance de l'état de la délinquance et ils sont les mieux placés pour programmer et coordonner les actions nécessaires. Et que ce CISPD se place à l'échelle intercommunale permet aussi d'appréhender le problème au-delà de notre clocher. Clermont l'Hérault et Aspiran ont des caméras de vidéoprotection depuis déjà quelques années, il serait par exemple utile avec le CISPD d'en tirer quelques leçons ...

Mais beaucoup d'élus sont alors intervenus pour évoquer des cambriolages et des dégradations ici et là. Or, la mairie n'a pas pour mission d'assurer la sécurité des biens prives ! Nombre d'entreprises, et même de plus en plus de particuliers qui sont susceptibles de se faire cambrioler se dotent d'équipements appropriés (vidéoprotection, alarmes, portes sécurisées, chiens, ...). Les biens privés sont protégés par des moyens privés et la mairie doit se concentrer sur la sécurité publique, c'est à dire la sécurité des personnes et des biens sur la voie publique.

La commune de Paulhan ne défraye pas non plus la chronique avec des vols à l'arracher, des agressions physiques dans la rue, des viols dans les lieux publics, des car jacking et autres crimes ou délits que l'on rencontre plus souvent en ville. Certains élus ont alors évoqués des trafics de drogue ... Mais ce n'est pas à la commune d'assurer ces missions-là de sécurité, c'est la mission de l'Etat et donc de la gendarmerie. Mais en mettant des caméras, dont les bandes conservées de 15 à 20 jours permettent à des enquêteurs de mener des investigations suite à des crimes et délits, la commune donne le prétexte pour qu'il y ait encore moins de gendarmes dans nos villages. Plus besoin de patrouilles puisque tout est enregistré !

Le problème de la vidéoprotection, c'est que la sécurité se fait au détriment des libertés individuelles. Si aujourd'hui la démarche s'entoure de moultes précautions, comment nous assurer que demain ces moyens-là ne seront pas détournés ? Imaginons quand même que toutes les plaques d'immatriculation des véhicules qui entrent et qui sortent de Paulhan seront enregistrées ! Nos déplacements sur le parking du stade, sur le parking de l'école, dans le quartier de la gare et en d'autres lieux de Paulhan vont être enregistrés, et qu'un agent de surveillance de la voie publique (ASVP) pourra suivre tous nos faits et gestes. Dans certaines villes, ces moyens permettent même de dresser des contraventions pour des infractions au code de la route, juste derrière un écran vidéo.

Cameras_balaruc.JPG

Mais pour en revenir à l'efficacité de la vidéoprotection pour lutter contre la délinquance, Aleksandra Djurovic a fait référence à ce qui se passe au Royaume-Uni. Nos voisins anglais sont le pays d'Europe qui a le plus grand parc de caméras de surveillance (4 millions de caméras qui constituent un cinquième des caméras de vidéo surveillance au monde), mais elles ne permettent de résoudre que 3% des infractions commises sur la voie publique (cf. article dans The Guardian). Les images ne sont pas toujours exploitables, elles ne sont conservées qu'un temps restreint et elles nécessitent des moyens humains pour les exploiter. Par exemple, le Syndicat Centre Hérault avait placé expérimentalement une caméra à l'entrée de la déchetterie de Paulhan en début d'année, mais le visionnage de un à deux jours d'enregistrement nécessite deux heures complètes. Cela signifie que si Paulhan se dote de 9 caméras, il faudra alors consacrer un temps-plein à visionner les enregistrements pour rechercher des actes délictueux.

Depuis juillet 2013, l'Etat a lancé une stratégie nationale de prévention de la délinquance qui fixe trois grandes priorités : les jeunes exposés à la délinquance, les violences faites aux femmes, violences infrafamiliales et aide aux victimes, mais aussi la tranquillité publique. L'Etat privilégie la mise en place de schémas locaux de tranquillité publique ainsi que des actions de prévention situationnelle dont la vidéoprotection n'est qu'une solution parmi d'autres (cf. fiches pratiques et chantiers nationaux 2013-2017). On en revient à la nécessité d'en discuter au sein du CISPD, mais aussi de concerter la population. Quelle est la situation réelle et quelle est la situation ressentie ? Quels sont les devoirs et les moyens des particuliers, de la commune et des services de l'Etat ?

La plus grande hypocrisie ici est celle de l'Etat qui d'un côté rogne les dotations financières allouées aux collectivités locales, et en pointant du doigt leurs dépenses toujours en hausse, mais de l'autre incite ces mêmes collectivités locales à se doter de policiers municipaux et de moyens techniques pour palier aux lacunes de l'Etat dans ses missions régaliennes. Combien tout cela coûtera-t-il ? La commune de Balaruc-le-Vieux s'est récemment équipée de 7 caméras implantées sur trois lieux, l'opération s'élève à 56.600 € et elle bénéficie d'une aide de 22.643 € du FIPD. Mais derrière cet investissement, il y a des moyens humains à mobiliser, les locaux à mettre à disposition et des systèmes à maintenir. L'issue est connue, il faudra augmenter les impôts locaux.

Seuls les élus de la liste Paulhan Avenir ont voté contre cette délibération sur la vidéoprotection ce 22 mai. Tous les autres élus ont voté pour, justifiant parfois leur vote par une nécessaire concertation à simple vocation pédagogique.

25/05/2014

Le scrutin des européennes à Paulhan ce 25 mai 2014

Ci-après les résultats de Paulhan (34230) :

    BV n°1   BV n°2   TOTAL
Inscrits   1032     1715     2747  
Votants   420     759     1179  
Blancs   9     16     25  
Nuls   3     0     3  
Exprimes   404 39,15%   733 42,74%   1137 41,39%
                   
PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN   0 0,00%   0 0,00%   0 0,00%
LUTTE OUVRIERE FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS   2 0,50%   11 1,50%   13 1,14%
EUSKADI EUROPAN   0 0,00%   0 0,00%   0 0,00%
POUR UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L'EUROPE   0 0,00%   0 0,00%   0 0,00%
BLEU MARINE OUI A LA FRANCE NON A BRUXELLES   123 30,45%   265 36,15%   388 34,12%
UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO   16 3,96%   37 5,05%   53 4,66%
NOUS CITOYENS   2 0,50%   4 0,55%   6 0,53%
PROGRAMME LIBERTAIRE POUR UNE EUROPE EXEMPLAIRE CONTRE LE SEXISME ET LA PRÉCARITÉ   0 0,00%   0 0,00%   0 0,00%
FRONT DE GAUCHE   48 11,88%   72 9,82%   120 10,55%
EUROPE CITOYENNE   2 0,50%   5 0,68%   7 0,62%
SO PIRATE   3 0,74%   3 0,41%   6 0,53%
POUR UNE EUROPE DES TRAVAILLEURS ET DES PEUPLES, ENVOYONS VALSER L'AUSTÉRITÉ ET LE GOUVERNEMENT   0 0,00%   0 0,00%   0 0,00%
CHOISIR NOTRE EUROPE   73 18,07%   76 10,37%   149 13,10%
EUROPE ECOLOGIE   65 16,09%   121 16,51%   186 16,36%
POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC MICHÈLE ALLIOT-MARIE   44 10,89%   86 11,73%   130 11,43%
NOUVELLE DONNE   5 1,24%   11 1,50%   16 1,41%
CITOYENS DU VOTE BLANC   6 1,49%   9 1,23%   15 1,32%
FÉMINISTES POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE   0 0,00%   1 0,14%   1 0,09%
UPR SUD-OUEST   4 0,99%   3 0,41%   7 0,62%
DÉMOCRATIE RÉELLE   0 0,00%   0 0,00%   0 0,00%
FORCE VIE   1 0,25%   4 0,55%   5 0,44%
DEBOUT LA FRANCE ! NI SYSTEME, NI EXTREMES, AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN   10 2,48%   25 3,41%   35 3,08%
ESPÉRANTO LANGUE COMMUNE EQUITABLE POUR L'EUROPE   0 0,00%   0 0,00%   0 0,00%
LISTE ANTIREMPLACISTE - NON AU GRAND REMPLACEMENT   0 0,00%   0 0,00%   0 0,00%
OCCITANIE, POUR UNE EUROPE DES PEUPLES / OCCITÀNIA, PER UNA EURÒPA DELS PÒBLES   0 0,00%   0 0,00%   0 0,00%

Tableau à télécharger en format PDF : résultats.pdf 

En juin 2009, nous avions 2403 électeurs inscrits et 969 bulletins exprimés (40,32%). La mobilisation des électeurs reste fort semblable, mais le Front National passe de 10,22% à 34,12% ! C'est le projet européen tel qu'il s'impose à tous les citoyens qui est repoussé par les français, et toute la classe politique doit y répondre avec responsabilité.

23/05/2014

Elections européennes, c'est ce dimanche !

Le scrutin sera ouvert ce dimanche 25 mai de 8h à 18h. A Paulhan, les électeurs peuvent voter dans les bureaux n°1 (Mairie) et n°2 (Salle des fêtes). C'est l'ancienne route nationale qui sert de clé de répartition des électeurs pour chacun de ces deux bureaux de vote.

 

Elections_europeennes_2014.JPG

Lors du dernier scrutin de juin 2009, la participation à Paulhan s'est limitée à 41,91% ! Seulement 1007 des 2403 électeurs inscrits se sont déplacés pour voter. Nous pouvons faire mieux ...

Le Parlement européen joue un rôle important dans le fonctionnement de l'Europe, et donc dans notre vie de tous les jours. Elire les députés européens qui nous représenteront à Strasbourg est donc un devoir de citoyen. Sur les 751 députés du Parlement européen, la France dispose de 74 sièges. Et l'élection en France de ces 74 députés européens est répartie en 8 circonscriptions ; la notre est la circonscription Sud-Ouest qui réunit les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, et nous allons y élire 10 députés. Attention, il s'agit d'un scrutin à la proportionnelle de listes et il n'y a donc qu'un seul tour !

Ce dimanche, il faut donc aller voter pour élire nos députés au Parlement européens.