Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/09/2014

Conseil municipal du jeudi 18 septembre 2014

C'est un ordre du jour copieux qui attend les élus de Paulhan ce jeudi à 18h30. Après la lecture par le maire des décisions prises pendant l'été par délégation du Conseil municipal, et après l'approbation du procès-verbal de la séance du 3 juillet, les élus aborderont les 17 points qui ont tous fait l'objet d'un examen préalable en commission interne.

La note de synthèse de cette séance évoque de nombreux points "administratifs", comme les désignations d'élus dans les commissions et autres structures externes, l'approbation de rapports d'activité de syndicats mixtes, etc. Mais ce sont les points à incidence financière qui seront à aborder dans le détail.

Concernant le parking du terrain multi-sports, rue de la colline, son coût qui était prévu à 125.000 € dans le budget 2014 passe désormais à 175.883 € dans la modification budgétaire du point n°11. Et pour mettre un peu de beurre dans les épinards, le conseiller général Alain Cazorla apporte une subvention de 30.000 € sur son hors-programme personnel quand le sénateur Robert Navarro promet lui 10.000 € sur sa réserve parlementaire (s'il est réélu le 28 septembre).

Le 15 mai 2014, la mairie organisait une réunion publique à la salle des fêtes où le cabinet SERI (qui assiste le maître d'ouvrage) donnait les détails de ce projet de parking. Pour le coût, M. Jean-François Ruiz, le Directeur de SERI, évoquait une fourchette de 102.000 € à 138.000 € TTC, selon trois options qui étaient liées à l'implication des agents de la commune sur certains lots du chantier. Mais il est important de noter que le plateau multi-sports réalisé par la société Agorespace a coûté lui 76.110 € HT !

Panneau_Financier.JPG

Un autre projet municipal ne sera pas neutre financièrement, c'est celui de la vidéo-protection pour lequel la Préfecture de l'Hérault a accordé à la commune de Paulhan l'autorisation de mise en oeuvre pour une durée de cinq ans renouvelables (cf. arrêté). Là, le budget va enfler de 70.000 € en investissement pour  acquérir et faire installer 12 caméras (à lecture de plaques d'immatriculation, motorisées sous dôme et fixes), mais il faudra y ajouter ultérieurement les coûts de fonctionnement. Et ils s'y ajoutent les coûts induits par le renforcement du personnel affecté à la Police Municipale (2 VTT, du matériel de bureau et de l'informatique, des uniformes, de la formation et de l'encadrement, ...).

Le dernier point de l'ordre du jour porte sur la réorganisation des services municipaux, avec la disparition du poste de coordinatrice du Défi Pesticides et l'affaiblissement des moyens affectés au CCAS. Mais la sécurité publique est prioritaire !